Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cinquième forum de l'eau à Istambul

Publié le


« Répondre aux défis de l'eau dans le Monde» est le sujet du cinquieme forum de l'eau qui se déroulera à Istambul du 16 au 22 mars 2009.

Reconnaissance de son engagement au service du développement durable, et de ses profondes convictions politiques et personnelles sur la biodiversité, suite logique de ses initiatives et de son implication en pilotant le Grenelle de l'environnement, Jean-François Le Grand vient de se voir confier une mission internationale sur l'eau.
La question de l'eau est au cœur des enjeux environnementaux, de santé et de lutte contre la pauvreté auxquels est confrontée la planète. Il s'agit d'un défi majeur pour l'Humanité. La communauté internationale et les Nations-Unies se sont engagées en 2000, dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement, à réduire de moitié la proportion de la population n'ayant pas accès à l'eau potable avant 2015. L'eau représente la première cause de mortalité dans le monde : 1 milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable, 2,5 milliards n'ont pas accès aux systèmes d'assainissement.
Le volet environnemental de l'eau est aussi un enjeu majeur. Le vivant, au même titre que les monuments ou tout ce qui peut se rapporter à l'activité des hommes, appartient au patrimoine commun de l'Humanité. À ce titre, la question de l'eau est au cœur des enjeux environnementaux. L'eau est à la fois source de vie et élément indispensable à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes. L'Organisation des Nations Unies a choisi les années 2005-2015 comme décennie internationale d'action sur le thème « L'eau, source de vie », préconisant une action concertée pour atteindre les objectifs internationalement convenus d'accès à l'eau et aux moyens d'assainissement.
Depuis avril 2004, « Le Cercle Français de l'Eau » qui a pour objectif de promouvoir une politique volontariste et ambitieuse de l'eau et de l'assainissement des eaux usées, est coprésidé par Jean-François Le Grand, Sénateur et Président du Conseil général de la Manche.
Cette structure qui regroupe en son sein l'ensemble des partenaires institutionnels et professionnels autour des représentants des collectivités territoriales, est devenue l'interlocutrice des pouvoirs publics dans l'élaboration et la mise en oeuvre de la politique de l'eau, apportant une contribution constructive à la mise en oeuvre d'une réglementation efficace et concertée à la hauteur des enjeux de santé publique et de respect de l'environnement.
En son sein, Jean-François Le Grand a souhaité faire du dialogue la pierre angulaire du dispositif. Dans la gestion des services de l'eau, le dialogue est un élément essentiel. Lui-seul permet d'assurer une gestion durable, efficace et équitable de ressources hydriques, que ce soit localement ou à l'échelle internationale. Il invite à réfléchir ensemble à une communauté de destin, en respectant les droits de chacun, en recherchant les compromis indispensables pour éviter les conflits d'usage et de territoires. Quelle que soit l'échelle du territoire, l'eau ne doit pas être un sujet d'affrontement, mais de coopération entre les hommes. L'eau c'est la Paix !
C'est fort de cette certitude qui fait écho à ses convictions politiques et personnelles, que Jean-François Le Grand a accepté la mission qui lui a été proposée par Jean-Louis Borloo (Ministre d'Etat, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire) et Chantal Jouanno (Secrétaire d'Etat chargée de l'écologie). Il représentera la France lors du 5e Forum mondial de l'eau à Istanbul et portera la candidature de Marseille pour que la ville accueille le 6e Forum en 2012. La voix de la France doit être entendue dans ce combat essentiel pour l'avenir de l'humanité.
Il importe de garantir un accès à l'eau et à l'assainissement pour tous, à l'horizon 2025 et de mettre en place une gestion durable des ressources. La France s'est fortement engagée à soutenir toutes les initiatives qui participent à cet objectif et à favoriser la mobilisation de tous les acteurs qui œuvrent en ce domaine. Jean-François Le Grand aura donc la mission d'assurer la coordination des efforts nécessaires afin que cette candidature de la ville de Marseille soit retenue par le Conseil mondial de l'eau qui devrait statuer en septembre 2009. « À cet effet, il nous apparaît indispensable que la France parle d'une voix cohérente et pertinente à l'occasion du 5e Forum mondial de l'eau qui se tiendra à Istanbul en mars 2009 » lui a indiqué le Ministre de l'Ecologie. En y associant l'ensemble des acteurs (gouvernement, établissements publics, autorités territoriales, entreprises, ONG), l'objectif est de s'inscrire dans une stratégie renouvelée de renforcement de l'influence et de l'efficacité de l'action internationale de la France dans le domaine de l'eau.
Pour y répondre, il est nécessaire de faire émerger une citoyenneté et une démocratie de l'eau. Le bien commun que représentent l'eau et les valeurs qui s'y rattachent, la problématique environnementale croissante, réclament tous deux que le processus s'inscrive dans une stratégie de développement durable et demandent l'adhésion de tous.

Photos: © Dominique GROS

Commenter cet article